Pixy Liao,  Breast Spray , 2015, Video 2 mins 1 sec. Courtesy of the artist and Chambers Fine Art.

Pixy Liao, Breast Spray, 2015, Video 2 mins 1 sec. Courtesy of the artist and Chambers Fine Art.

Pixy Liao

>> Présentée par Chambers Fine Art - Booth U 03

Dans le cadre de Plateforme IRL {In Real Life}, Chambers Fine Art présente un solo show de l’artiste chinoise Pixy Liao, deux vidéos seront présentées :

Breast Spray (2015)

L'idée m'est venue en lisant le journal. Il y avait eu un étrange vol en Allemagne. Une femme avait volé un magasin avec son lait maternel. Alors que la caissière était en train d'ouvrir la caisse, la voleuse a soudainement ouvert son chemisier et lui a montré son sein droit. Elle commença à presser son sein afin de faire sortir du lait qui gicla dans les yeux de la caissière. Elle saisit ensuite l'argent de la caisse et s'enfuie.

Le comportement de cette femme m'a fasciné. Son geste inattendu a brisé le préjugé que les gens ont à propos des seins des femmes. Il a transformé la poitrine d'une partie du corps féminin doux, sexy et maternel en une arme dangereuse. Quand le lait jaillit du sein, il nourrit et attaque à la fois, deux comportements presque opposés. Dans la vidéo, mon petit ami est devenu une partie du jardin. Il apprécie / accepte / supporte le lait qui sort du sein.” — Pixy Liao

Men as Bags (2016)

Une phrase populaire sur Internet m’est venue à l’esprit alors que je fabriquais ce sac : «Je suis malheureuse, je veux des sacs.» La phrase signifie littéralement que quand une femme cherche à obtenir le réconfort auprès d’un homme, elle lui demande d’acheter des sacs de luxe. Outre sa fonction et sa signification premières, le sac est maintenant un moyen de montrer son goût, et de faire étalage de sa richesse et son style de vie. Dans cette phrase populaire, le sac devient également un symbole de l’amour de l’homme pour la femme. Lorsqu'une femme porte un sac acheté par un homme, elle porte également l'affection de l'homme pour elle. Enfin, nous pouvons considérer la peau humaine comme un sac utilisé pendant toute l’existence d’une personne.” — Pixy Liao