Parallax Gesture_1.jpg

Transitional

Curatée par Reiko Tsubaki et Hirokazu Tokuyama, curateurs de "Roppongi Crossing 2019" au Mori Art Museum

Hirofumi Isoya, Parallax Gesture (Red, Green), 2015, Framed Lambda print, red mattress, green stone 112 × 197 × 89 cm. Courtesy of the artist and Aoyama Meguro

 

Par Reiko Tsubaki et Hirokazu Tokuyama, curateurs de “Roppongi Crossing 2019” au Mori Art Museum

La Plateforme Japonaise d’ASIA NOW 2018 s’associe à deux curateurs du Mori Art Museum de Tokyo pour la présentation en avant-première d'oeuvres d'artistes émergents japonais.

Le Japon est souvent perçu comme un pays mystérieux, où règnent propreté et haute sécurité. D’une part, animations et jeux cohabitent avec animisme et sens primitif dans ces villes high-tech pleines de gadgets pops. D’autre part, le taux de natalité en déclin et le vieillissement de la population, ainsi que l’avancée des technologies digitales, y compris les technologies de l’information et de la communication, sont les causes de nouveaux problèmes. Contrairement à la croyance populaire de la diversité, certains “écarts” se créent aussi.   

Dans “Transitional”, les 6 artistes sélectionnés de l’exposition “Roppongi Crossing 2019” au Mori Art Museum, traitent du thème “existence transitoire” ou “connexions entre les écarts”. Leurs oeuvres illuminent le “lien entre les opposés ”, tels que “ Imagination et Réalité ”, “ Passé et Futur ”, “ Nature et Civilisation ”, “ Mondes des chats et Mondes des êtres humains ”. Ces existences “transitoires ” , ces troisièmes points de vue, nous donnent une occasion unique de nous confronter aux temps présents.