Korean Arts Management Service (KAMS) (Séoul, Corée)

2014.06_AyoungKim_Zepheth1_24.jpg

Non-Sense Music

Commissaire d'exposition : Joanne Kim

Hong Beum, Kim Ayoung, Lee Wan, Park Kelvin Kyung Kun

 

ARTISTES

Hong Beum      Kim Ayoung     Lee Wan         Park Kelvin Kyung Kun

 

Le Korean Arts Management Service (KAMS) présente une exposition de jeunes artistes média coréens intitulée Non-Sense Music dont Joanne Kim est la commissaire. L'exposition parcourt les paysages horizontaux des vastes prairies et des champs de glace, eux-mêmes traversés par la transcendance du temps à travers un siècle d'histoire moderne de la Corée, à commencer par la micro-histoire de chaque artiste et sa généalogie. Les quatre artistes – Kim Ayoung, Park Kelvin Kyung Kun, Lee Wan et Hong Beum – usent chacun d'une approche individuelle pour transformer des phonèmes et des mots spécifiques en chansons, créant ainsi un objet esthétique : la musique du non-sens.

L'œuvre de Kim Ayoung Zepheth, Whale Oil from the Hanging Gardens to You, Shell 1 peut être perçue comme la tentative d'intégrer des données langage-texte et des images son-musique sous la forme d'un chœur, d'une performance vocale. Basé sur les recherches de l'artiste sur le pétrole comme substance miraculeuse faisant le lien entre la Terre et l'espèce humaine, l'économie mondiale et la modernité du XXe siècle, ce projet se retrouve ici dans sa troisième version, tel qu'il avait été exposé à la 56e Biennale de Venise en 2015, All the World's Futures.

Dream of Iron de Park Kelvin Kyung Kun construit une véritable symphonie visuelle composée d'acier et de métal à l'œuvre dans un chantier naval, avec ou sans l'aide d'humains, pour répondre à l'histoire de la modernisation du pays via les industries lourdes.

La série de films de Lee Wan, Made In, part de son expérience quotidienne consistant à préparer son petit déjeuner. L'artiste filme le processus entier du « petit déjeuner », y compris sa participation directe dans la production des ingrédients, assiettes et vêtements portés durant la performance. Cette dernière permet à l'artiste de montrer sans artifices et d'un point de vue militant l'économie et la politique internationale actuelles, de même que les progrès du récent néolibéralisme asiatique.

L'installation de Hong Beum, Trickling Down, s'inspire des souvenirs d'enfance de l'artiste lors de son déménagement : « Je me rappelle les nombreux bruits qui filtraient du plafond de cette maison. L'hiver était riche en sons : celui de la glace qui craque, et les bruits quasi indiscernables du vent qui entrait et battait en rythme en traversant çà et là une quelconque fente du toit ». Les souvenirs que déclenchent ces sons sont transposés en peinture. Une nouvelle fois, nous écoutons cette peinture à travers les sons.

 
 

CONTACT

12F, Hongik University Daehak-ro Campus, 57, Daehak-ro, Jongno-gu, Séoul 03082, Corée

+82-2-708-2244 

www.gokams.or.kr   kams@gokams.or.kr