ASIA NOW I COLLECTOR’S SCREENING

Les Vies Chinoises d’Uli Sigg | Michael Schindhelm

Considéré comme l’un de plus grands collectionneurs d’art contemporain asiatique, Uli Sigg a choisi ASIA NOW pour présenter en avant-première le documentaire que lui a consacré le réalisateur Michael Schindhelm, intitulé « Les Vies Chinoise d’Uli Sigg ». Projeté pour la première fois à Paris dans son intégralité, le film sera suivi d’une conversation, intitulée Le rôle des collections privées et des collectionneurs dans les musées du futur, entre Uli Sigg et Pi Li, conservateur au M+ Museum de Hong Kong, modérée par Valentine Meyer, conservatrice et historienne de l’art.

Le suisse Uli Sigg a joué, à l’ère de l’ouverture économique de la Chine après Mao, un rôle de grande importance perdurant jusqu’à nos jours. Afin de mieux comprendre la Chine, celui qui a été appelé en 1979 dans le pays en tant qu’homme d’affaires (il a réalisé la première fusion-acquisition en Chine pour le groupe Schindler) puis ambassadeur, se consacre à l’art. Il constitue, au cours des années, l’une des collections les plus considérables d’art contemporain chinois, dont il a donné une grande partie à M+, future musée à Hong-Kong, qui doit ouvrir ses portes fin 2018 (architectes : Herzog & de Meuron).

Cette donation, de plus de 1200 œuvres, est la plus importante réalisée à ce jour, d’un collectionneur privé à un musée. Les Vies Chinoises d’Uli Sigg (The Chineses Lives of Uli Sigg) donne pour la première fois un aperçu de la vie trépignante et extraordinaire de l’homme d’affaires, ambassadeur et collectionneur d’art. Des artistes contemporains comme Ai Weiwei, Zeng Fanzhi, Cao Fei, Fang Lijun ou Wang Guangyi le considèrent comme leur ami et mentor auquel ils ont pu confier leurs œuvres afin de les protéger de la destruction arbitraire des autorités.