• news of the world

    Londres, Royaume-Uni

    http://www.thecentreofattention.org/

  • news of the world est un studio de recherche curatoriale dont le programme se déploie de façon empirique, suivant les modes de pensée de la culture visuelle contemporaine. Centre d’art auto-géré par les artistes et le curator Pierre Coinde, news of the world est une entreprise à but non lucratif sans activité commerciale.

 
 

Section 8 by Pham Thu Hang. Crédits : Hanoi Doclab et Park Ryu Sook Gallery

Depuis plus d’un demi-siècle, art et film au Vietnam ont été largement piloté par l’État, autour des concepts de cohésion, collectivité et conformité. Avec la mondialisation économique, des réformes ont introduit un ‘système socialiste orienté vers le marché’ qui, en pratique, allie étatisme et pragmatisme, modernité et néo-féodalisme, permet le petit entrepreneuriat dans un cadre contrôlé. Cependant, ces changements ont amplifié les inégalités, la pauvreté et la précarité de nombreuses situations.
 
AsiaNow, news of the world présente six films documentaires courts produits par Hanoï DocLab. Les films documentent les aspects quotidiens et ordinaires de ce processus de mondialisation autoritaire. Ils sont aussi le produit de cette nouvelle ouverture: Hanoï DocLab est fondé en 2009 à l’initiative de Nguyen Trinh Thi, qui a pu étudier à l’étranger, et hébergé par le Goethe Institut.
 
Hanoï DocLab organise des ateliers spécialisés durant lesquels participants produisent leurs propres courts-métrages. Artistes, réalisateurs, étudiants et jeunes diplômés recoivent un support pratique en production sonore et post-production, équipement audio-visuel et une communaute qui encourage les collaborations et l’experimentation. De nombreux obstacles subsistent, réseaux de distribution locale ou censure. Pourtant l’obstacle principal dans la réalisation de films (ou de l’art) au Vietnam vient d’abord du manque d’exposition des createurs aux pratiques cinématographiques internationales et à la pensée critique. Ce qui nous semble acquis: la valorisation de l’expérience personnelle, l’importance de l’expression individuelle sont des concepts qui doivent s’apprendre.
 
Autour de la caméra, une dynamique se crée, un échange intime entre le cinéaste qui perfectionne son approche technique et le sujet qui se confie avec honnêteté et candeur. Les mots de Chris Marker résonnent ici: “’Essayer de donner la parole aux gens qui ne l’ont pas, et quand c’est possible, les aider à trouver leurs moyens d’expression.’